Fière d’être : oculariste !





Une prothèse oculaire, ce sont dix à quinze heures de travail ...


1. Prise d'empreinte : le patient se rend chez l'oculariste pour une rapide prise de l'empreinte oculaire, un geste simple et non douloureux.

2. L'oculariste commence alors la fabrication de la maquette. C'est ce qu'on appelle une mise en mouffle, c'est à dire la réalisation d'un plâtre à partir de la prise d'empreinte.

3. L'oculariste peint alors l'iris en prenant comme modèle l'iris existant (travail à partir de vidéo).

4. Essai de la maquette avec le patient : l'oculariste vérifie l'iris de la maquette avec l'oeil conjoint.

5. Réalisation de la prothèse finale à partir des observations faites sur la maquette.

6. Pose de la prothèse et réglages.

Une fois par an, le patient refait un contrôle de sa prothèse chez l'oculariste. En dehors de ce rendez-vous, la prothèse est conçue pour rester en place en permanence.

Pour des raisons évidentes d'éthique, aucune image n'a été prise dans le cabinet de consultation en présence de patient.
close-link